BOCAGE

LE PLAN DE GESTION DURABLE DES HAIES  (PGHD) 

Cet outil pratique d’aide à la gestion des haies sur une ferme comprend un état des lieux des haies, un diagnostic, et les orientations pour planifier ses travaux en favorisant des techniques de gestion pérenne du bocage.

L'animateur Bois Energie du CIVAM AD 72  pourra vous accompagner dans la mise en place de votre PGHD.

Si vous êtes intéressés, vous pouvez le contacter !

RIMG0144.JPG

VALORISATION DU BOIS BOCAGER : 

1636020871341.jpg
billes_peuplier.jpg
R0010952.JPG

Penser la place de l'arbre comme litière et comme ressource fourragère complémentaire : 

Dans le cadre du projet régional CLIMATVEG "Adaptation et atténuation des impacts du changement climatique via le matériel végétal et sa conduite", le CIVAM AD 72 travaille avec  les autres CIVAM  des Pays de Loire, la FRCIVAM PDL et la chambre d'agriculture sur la place de l'arbre dans les systèmes d'élevage. 

La litière bois : 

Les objectifs de ce projet sont : 

  • Renforcer la place de l’arbre dans les exploitations herbagères pour maintenir et développer l’autonomie en litière tous en remplissant les fonctionnalités agroécologiques 

  •  Conforter des trajectoires vers des systèmes comportant plus de prairies de longue durée en apportant des solutions complémentaires à la production de céréales pour la paille, via l’utilisation de plaquette de bois en litière 

  • Comprendre les impacts technico-économiques de ces pratiques (réduction de charges, confort et organisation du travail, bien être animal) 

En début d’année 6 éleveurs bovins (lait et viande) se sont retrouvés pour initier ce projet d’étude sur l’utilisation de bois déchiqueté en litière animale. En partenariat avec les CUMA, ce travail se poursuit avec l’objectif de capitaliser de l’expérience sur l’utilisation de litière bois : modalités, coûts, gestion des fumiers... 

IMG_20211103_151702.jpg

L'arbre fourrager : 

  • Dans un contexte de tensions grandissantes des systèmes fourragers liées au climat, comment conforter et renforcer la place de l’arbre dans les élevages pour maintenir et développer l’autonomie en fourrage ?

  • Comment exploiter des essences adaptées, les entretenir, les planter dans un objectif de production de fourrage complémentaire, tout en remplissant d’autres fonctionnalités agroécologiques  (érosion, filtration, abri…) ?

  • Quelles performances technico-économiques (gains de charges, confort et organisation du travail, bien-être animal) de ces pratiques?​

C'est à ces questions que vont tenter de répondre les éleveurs et éleveuses impliqués dans le projet ! En Sarthe, une première journée a été organisée, en partenariat avec l'Association Française d'Agroforesterie. Adrien Messéan, paysan dans les Hauts de France et pratiquant depuis 15 ans l'affouragement de ses vaches allaitantes par les arbres et autres fourrages ligneux, est venu intervenir auprès du groupe pour partager son expérience. D'autres journées de formation, d'échanges et de réflexions auront lieu en 2022, si vous êtes intéressé.e, contactez nous ! 

Écorce et copeaux de bois

L'utilisation de bois déchiqueté pour faire ses chemins : 

Les copeaux de bois peuvent aussi être une ressource intéressante pour consolider les chemins d'accès au pâturage : 

retrouvez ici dessous les panneaux présentés à l'occasion de la ferme ouverte 2021.