RADITS

Recours pour les Agriculteurs en DIfficultés par la Transmission Solidaire (2014 – 2017)

En 2011, dans le cadre d’un partenariat entre Solidarité Paysans 72 et le CIVAM AD 72, des éleveurs laitiers en grandes difficultés, se sont réunis pour repenser leur façon de produire afin de redresser économiquement leurs exploitations. Cette réflexion collective les a conduits à engager une évolution vers des systèmes économes en intrants en favorisant la production de lait par les fourrages et en valorisant davantage le pâturage. En quelques mois, les exploitations les plus avancées avaient retrouvé des marges de manœuvre économiques et de l’autonomie dans leurs décisions. Dans la continuité de cette expérience, ce projet vise à évaluer les résultats obtenus et à examiner les conditions de réussite de ces évolutions afin d’envisager une multiplication et une diffusion plus large de ces accompagnements. Les premiers résultats de ces changements de systèmes étant positifs, ils ont souhaité :

  • Evaluer les impacts économiques et environnementaux des changements de systèmes en cours sur leurs exploitations, pour démontrer que les leviers d’améliorations économiques peuvent s’accompagner d’une amélioration environnementale.
  • Capitaliser leurs expériences, pour construire un accompagnement permettant à d’autres agriculteurs en difficulté d’envisager cette solution de redressement.

Objectifs du projet

  • Montrer que la recherche d’autonomie alimentaire est une solution pour redresser des exploitations laitières en difficulté et peut favoriser le maintien d’éleveurs nombreux sur le territoire.
  • Démontrer que les systèmes herbagers économes en intrants permettent de concilier productivité et baisse des consommations énergétiques et s’inscrivent ainsi dans les grands objectifs de l’agroécologie.
  • Analyser les leviers techniques mis en place sur les exploitations du collectif pour faire évoluer les systèmes (gestion des prairies, complémentation, production de protéines…)
  • Valider un modèle d’accompagnement ascendant basé sur la co-conception de systèmes et les échanges entre pairs avec un public en difficulté.

Actions prévues

  • Evaluation de l’évolution d’exploitations en difficultés vers des systèmes laitiers économes en intrants :

– Description des évolutions techniques sur des exploitations témoins : évolution de l’assolement, des rotations, du système d’alimentation du troupeau et conséquences sur les flux d’intrants (engrais minéraux, produits phytosanitaires, concentrés)

– Evaluations environnementales : diagnostics énergétiques, bilans des minéraux et empreintes foncières avant et après évolution

– Evaluations économiques : mesurer l’amélioration des indicateurs économiques par rapport à la situation de départ et simuler la trajectoire économique si ces exploitations n’avaient pas évolué

  • Transmission des savoirs : En restant dans la logique de co-conception, et d’évolution collective, cette action visera la construction d’un accompagnement réalisé par des agriculteurs du collectif, à destination d’un nouveau groupe d’agriculteurs en difficulté.
  • Synthèse des actions, capitalisation, valorisation : Cette action permettra dans un premier temps de réaliser la synthèse des actions menées et des résultats obtenus, et dans un second temps de construire les outils et méthodes de diffusions de ces résultats.

Caractère innovant du projet

Le projet est innovant à au moins deux titres :

  • Il s’agit d’une démarche ascendante menée par des agriculteurs en difficulté qui reprennent ainsi de l’autonomie décisionnelle, alors que l’usage dans ces situations conduit d’habitude à un conseil descendant ultra-directif.
  • Les contraintes environnementales peuvent être perçues par le monde agricole comme pénalisantes sur le plan économique. Ce collectif démontre le contraire. Les exploitants qui le composent étaient en grandes difficultés économiques et redressent leurs exploitations en optant pour la mise en place de systèmes économes en intrants. Le projet vise par conséquent à valider la convergence des intérêts.

Publications

RADiTS est lauréat de l’appel à projets Mobilisation Collective pour l’Agro-écologie 2014 du CASDAR (Ministère de l’agriculture). Il est coordonné conjointement par le CIVAM AD 72 et Solidarité Paysans 72 . RADiTS bénéficie du soutien du Conseil Départemental de la Sarthe, de la Caisse Régionale de Crédit Agricole de l’Anjou et du Maine, du CER Mayenne-Sarthe, de la Fondation de France et de la Fondation Terra Symbiosis.

 

Forum 5ème édition : Des systèmes agricoles autonomes et ouverts face aux mutations

L’agroécologie, un recours pour les agriculteurs en difficultés